samedi 24 juin 2017

U comme enfant Unique

Dans mon ascendance, plutôt propice aux familles nombreuses, il faut remonter quelques générations pour trouver des cas d'enfant unique. Aujourd'hui donc avec la lettre U je vais vous parler de 2 de mes aïeules qui furent fille unique et pour rester dans mon thème du ChallengeAZ, qui est la succession de mes ancêtres, je vais aussi vous parler de la succession de leurs parents et de la leur.

La plus proche de moi est ma sosa 23 à la 5ème génération, MASSONNEAU Marie Madeleine. Elle était la grand mère maternelle de ma grand mère paternelle.

La seconde se retrouve aussi dans mon ascendance paternelle, JOLLY Marie qui est ma sosa 39 à la 6ème génération. Elle était l'arrière grand mère de mon grand père paternel.

  • MASSONNEAU Marie Madeleine
Fille de Pierre, Sosa 46 (1804 +1856), Laboureur puis journalier, 
et de GUYON Marie "Madeleine", Sosa 47 (1803 +1859). 
Enfant unique de Pierre et Madeleine. mariés depuis le 15 janvier 1833.
A sa naissance, ses père et mère étaient âgés de 29 ans et 30 ans. 

Née le 8 décembre 1833 dans la petite rue du bourg de Notre Dame de Riez (85). 

Marie et ses parents vivent toute l'enfance de Marie dans ladite petite rue.

Marie, alors domestique, épouse le 21 juin 1853 à l'âge de 19 ans, BIRON Jean-Louis, Sosa 22, jeune domestique dans la métairie de l'Etang, âgé de 27 ans. Concomitamment à ce mariage, Pierre, le père de Marie, et son gendre bâtissent une bourrine sur un terrain sablonneux de 12 ares que Pierre a hérité de son père sis au Creux Jaune de ladite commune de Notre Dame de Riez à quelques centaines de mètres du bourg communal (je vous ai déjà parlé de ladine bourrine dans mon billet M comme Maisons). 

Carte postale d'une bourrine sur terrain sablonneux comme celle du Creux Jaune

Le couple de journalier s'installe donc par la suite dans la bourrine familiale du Creux Jaune, où Marie va mettre au monde 7 filles : 

1. Marie Eugénie
Née le 22 mars 1855

2. Marie Rose Hortense Adeline
Née le 31 août 1857 

3. Rose Joséphine Eglantine
Née le 5 décembre 1859 

4.  Angèle Adelina
Née le 21 février 1864 

5. Marie Eulalie
Née le 28 septembre 1868 et décédée le 26 octobre 1870 à l'âge de 25 mois. 

6.  Marie-Rose Hortense
Née le 11 juillet 1871

7. Marie-Rose Eulalie, Sosa 11
Née le 8 septembre 1874

Entre temps, Marie avait perdu son père en août 1856 et sa mère en novembre 1859. Etant fille unique elle hérite bien entendu de la bourrine familiale et de son jardin attenant ainsi que le mobilier estimé à 83 francs.

La famille étant très modeste les filles sont placées comme domestique dès l'âge de 10 ans. La famille est d'ailleurs dite "indigente et secourue par la charité" lors du recensement de population de 1872.
Par exemple, pour le recensement de population de 1876, seules les 2 dernières sont encore au Creux Jaune, pourtant aucune des aînées n'est encore mariée.

BIRON Jean-Louis meurt en février 1887 dans ladite bourrine à l'âge de 61 ans.

Quelques années passent et Marie décède à l'âge de 58 ans le 31 juillet 1892 chez sa fille Eglantine au lieu-dit le Turdeau près du Petit Beaulieu de la commune de St Hilaire de Riez (85). Le Turdeau se trouve à environ 1.5 km du Creux Jaune.

Après son décès, le pauvre mobilier de Marie est estimés à 15 francs !

Ses filles vendent vraisemblablement la bourrine du Creux Jaune peu de temps après...


  • JOLLY Marie

Fille de Denis Martin, Sosa 78 (1775 +1820), Laboureur, 
et de SIRE Marie, Sosa 79 (1781 +1830). 
Enfant unique de Denis et Marie mariés depuis le 16 février 1803.
A sa naissance, ses père et mère étaient âgés de 29 ans et 23 ans. 

Née le 11 janvier 1805 à Commequiers (85) dans le village de Villeneuve. 

Orpheline de père à 15 ans, elle hérite des biens de son père. Cette héritage se compose uniquement de biens meubles estimés à 84 francs.

La veille de ses 25 ans, Marie perd sa mère qui décède à 48 ans dans la métairie du Boiscolleau de la commune de Notre-Dame de Riez (85). La métairie du Boiscolleau est la maison natale de SIRE Marie, que sa famille exploite depuis de nombreuses années. Ladite métairie est distante de quelques mètres du village de Villeneuve, c'est la route qui délimite les deux communes ... 
De même que pour son père, Marie reçoit en héritage les biens meubles de sa mère estimés à 110 francs.

La même année 1830, elle se marie le 21 septembre à Notre Dame de Riez (85) avec GUERINEAU Pierre, âgé de 28 ans, bordier de son état.

4 enfants sont nés de cette union, tout d'abord les 2 premiers à Notre Dame de Riez :

1. Pierre Simon
Né et décédé le 18 février 1832

2. Pierre Laurent
Né le 7 août 1833

Vers 1835, le couple prend en charge une borderie sur le village du Vigneau sur la commune de Commequiers (petite anecdote : près de 90 ans plus tard l'arrière petit fils du couple et son épouse, mes grands parents paternels PONTOIZEAU Marcel et DUPOND Léonide loueront aussi une maison au Vigneau entre 1923 et 1927, j'aime à pense que ce fut la même maison !)

3. Adelle Clara
Née le 24 août 1836

4. Marie Eléonore, Sosa 19
Née le 14 juin 1838 

Le 9 octobre 1839 GUERINEAU Pierre meurt à l'âge de 37 ans. Marie et ses trois enfants quittent le Vigneau et s'installent dans une masure dans le village voisin de la Charreau près du Grand Village.

C'est là que quelques années plus tard, Adelle Clara décède le 29 novembre 1846 à l'âge de 10 ans. 

Marie meurt à 50 ans le 5 décembre 1855 dans sa masure de La Charreau. 

Elle laisse à ses 2 enfants, Pierre 22 ans et Eléonore 17 ans, tous les 2 domestique, des biens mobiliers estimés à 87.70 francs ...

Les lieux de vie de JOLLY Marie,
extrait google maps 2017


Voilà mes deux seuls cas de fille unique de mon ascendance.

A SUIVRE ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire