mardi 13 juin 2017

K comme Kichenotte

Mais qu’est-ce donc une Kichenotte ?

Définition du Centre Nationale de Ressources Textuelles et Lexicales : La kichenotte est une coiffe paysanne de travail, aplatie sur le dessus de la tête, ornée vers l'arrière d'un repli légèrement ondulé et qui retombe en un large pan protégeant les côtés du visage et la nuque. (Ouest, notamment littoral charentais et vendéen)

Croquis de Marie-Claude Monchaux

En Vendée, mais comme dans beaucoup de départements français, d’une manière générale les femmes portées diverses coiffes selon leurs activités. Cette tradition perdurera jusqu’au début voir milieu du 20ème pour les plus récalcitrantes !

Du côté paternel, ma grand-mère paternelle, Léonide née en 1905, fut la dernière à en porter une dans son enfance ou adolescence. Sa mère, Eulalie, née en 1874, en portant toute sa vie.

Eulalie vers 1935

Du côté maternel, ce sont mes deux arrières grand mères Alexandrine et Marie, nées en 1885 et 1889, qui ont été les dernières de mon ascendance à en porter. Ma grand-mère maternelle, Louise, étant née en 1916 n’en porta qu’en de rares occasions dans sa prime jeunesse. 


Alexandrine en 1916

Marie en 1919

Malheureusement aucune coiffe n’est parvenue jusqu’à moi, pourtant j’aurais aimé recevoir ce genre d’objet du quotidien de mes aïeules en héritage !

A SUIVRE …

1 commentaire:

  1. En Touraine, la kich’notte ou kisnotte était sensiblement, pour ne pas dire exactement, la même chose puisque c'était une coiffe d’été que les femmes portaient pour se protéger le visage du soleil, notamment pendant la fenaison ou la moisson, alors qu'au quotidien, elles portaient un bounétte.

    RépondreSupprimer