lundi 13 juillet 2015

Françoise et ses brebis

Aujourd'hui je vais vous parler anecdotiquement de l'importance des actes notariés pour relater la vie de nos ancêtres.

Pourquoi anecdotiquement ?
parce que je vais vous parler succinctement d'un détail de deux actes notariés de la vie de mon ancêtre Marie Françoise POINT usuellement prénommée Françoise : ses brebis !!



Marie Françoise POINT, 
sosa 243 à la 8ème génération.

Elle est née le 27 janvier 1777 à St Liguaire (aujourd'hui commune rattachée à Niort, 79), à sa naissance elle avait une soeur jumelle Suzanne, décédé à 19 jours.
Elle est la fille de François, sosa 486 (1737 +1787), laboureur, et de RAVARD Marguerite, sosa 487 (1743 +1806). Elle est la sixième enfant de François et Marguerite
A sa naissance, ses père et mère étaient âgés de 39 ans et 33 ans. 

A l'automne 1803, Françoise va épouser Etienne RIBREAU (1768+1842).

Ils établissent un contrat de mariage le 22 septembre 1803 (soit le 5 complémentaire de l'an 11) chez Me GEOFFROY à Niort. La dot de Françoise est d'un montant de 300 francs dont 200 francs en nature soit :
"un lit complet composé d'un châlit a quenouilles, une coëte, un traversin rempli de plumes, une couverture de laine et des rideaux de boulanger, six draps de lit, six nappes et six essuies mains, un coffre fermant à clé et six brebis mères".

Extrait Contrat de Mariage RIBREAU-POINT chez Me Geoffroy à Niort
Un mois plus tard, le 18 octobre 1803 à St Liguaire, à l'âge de 26 ans, Françoise épouse Etienne.

Signature d'Etienne

La vie de Françoise et Etienne se déroule ... ils ont six enfants à la Tiffardière de St Liguaire entre 1804 et 1818 dont quatre se marie ...

En 1837, le couple et leur fils cadet Jacques prennent en charge une métairie, la Moye, sur la commune voisine d'Aiffres. En 1841, un an après le mariage de Jacques, les parents RIBREAU et le jeune couple ont fondé une société agricole comme convenu dans le contrat de mariage.
Le 1er février 1842, Françoise devient veuve ...

Après le décès d'Etienne, la communauté familiale continue son existence sans aucun partage de biens. Mais en mai 1846 et mai 1847, Françoise perd ses deux filles, Anne et Marie (ma sosa 121) toutes les deux mères de famille, il est alors procédé à un partage chez Me POUGNET à Niort le 3 mai 1850. Lors de ce partage, un inventaire précis des biens meubles et immeubles est établi dont : 
"trente trois brebis mères et leurs agneaux, vingt deux moutons, neuf brebis ..."

Extrait de la donation-partage RIBREAU-POINT chez Me Pougnet à Niort
et oui revoilà les brebis de Françoise ... j'aime à penser que celles de 1850 étaient les descendantes de celles de 1803 !!

Françoise vit encore quelques années et meurt le 26 décembre 1855 à Aiffres, dans la métairie de la Moye, qu'elle exploitait en famille depuis environ 18 ans ... Françoise avait 78 ans.

La métairie de la Moie aujourd'hui
Extrait Google Maps

Voilà la toute petite histoire de Françoise et ses brebis ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire