mardi 14 octobre 2014

100 mots pour une vie : Françoise VAIRON (1762+1811)

Inspiration quand tu nous tiens ... Je vous présente donc mon 6ème billet du Généathème d'octobre "100 mots pour une vie ou une photo". Cette fois ci, je vais vous parler d'une de mes ancêtres au parcours matrimonial agité : 

"Née en 1762 à St Hilaire de Riez, Françoise VAIRON se marie en 1790 avec un meunier, Louis MARCHAIS. Après deux enfants, son mari s’engage dans la révolte qui agite la contrée, la Vendée, et finit fusillé à Noirmoutier en 1794. 
Françoise se remarie une deuxième fois, 1796, puis une troisième fois, 1799. 
En 1802, Françoise a 40 ans, de nouveau veuve et toute juste enceinte ! 
Après la naissance de son fils, elle ne se remarie plus, Françoise est meunière et élève ses enfants.
Françoise meurt au printemps 1811, à 48 ans, près de son moulin à la Martinière."

AD 85 Extrait du Cadastre de St Hilaire de Riez
Vous pouvez retrouver l'article sur Louis MARCHAIS, un brigand vendéen sur mon site.

lundi 13 octobre 2014

100 mots pour une vie : Pierre COUAILLEAU né vers 1490

Le généathème d'octobre, "100 mots pour une vie ou une photo" de la Gazette des Ancêtresm'inspire tellement, qu'avant même la moitié du mois je vous propose mon 5ème billet. Je vais maintenant vous parler d'un lointain ancêtre :


"Le 4 décembre 1529, Pierre COUAILLEAU, né dans les dernières années du 15ème siècle, sans doute maréchal ferrant, arrente plusieurs lieux sis sur la paroisse de Fontaines dans le bas-Poitou,  chez les notaires POYTIER et LEZIN

Extrait de la carte de Cassini

A cette époque, Pierre, marié avec une jeune femme dont l’identité n’est pas encore venue à notre connaissance, est le père d’au moins trois enfants, Toussaint, Toussaine et GuillaumeSes fils seront, par tradition familiale, maréchaux ferrants. 
Pierre n’a jamais quitté sa paroisse et termine sa vie, sans doute, là où il était né !
Pierre est l’un de mes ancêtres les plus anciens."

Le Maréchal ferrant par Géricault

samedi 11 octobre 2014

100 mots pour une vie : Louis MAJOU (1863+1888)

Après 2 photos de famille, et la courte vie de Charlotte LOUET, pour mon quatrième billet du généathème d'octobre ("100 mots pour une vie ou une photo" de la Gazette des Ancêtres), je vais vous parler d'un autre de mes ancêtres n'ayant vécu que quelques années, Louis MAJOU, mon sosa 26 à la 5ème génération :


"1883, Louis MAJOU, jeune domestique de 19 ans, orphelin de mère, vit chez sa sœur Ernestine, femme du boucher du bourg d’Oulmes. Il rencontre Eléonore du village voisin de Liez, et l’épouse en octobre. Le couple retourne vivre dans le village natal de Louis, la Vineuse, après avoir perdu un premier fils en mars 1884. 
Eléonore donne naissance à un autre fils, Louis, en mars 1885. 
1887, Louis assiste au second mariage de son père Pierre alors âgé de 63 ans. 
1888, Eléonore tombe enceinte et Louis, alors maçon, meurt prématurément en novembre quelques jours avant ses 25 ans."

Extrait d'une carte de 1887

jeudi 9 octobre 2014

100 mots pour une vie : Charlotte LOUET (1640+1663)

Pour mon troisième billet du généathème d'octobre ("100 mots pour une vie ou une photo" de la Gazette des Ancêtres), j'ai choisi de vous parler brièvement d'une de mes ancêtres :


"Charlotte LOUET naît le jour de noël 1640 sur l’île de Maillezais dans le marais poitevin. Charlotte est la dernière de sa fratrie, sa mère Louise meurt 4 ans plus tard à l’âge de 40 ans. Charlotte grandit auprès de ses grands frères Nicolas et Thomas, bûcherons. 
En octobre 1661, Charlotte épouse Louis COIFFE tisserand de 23 ans. 
Quelques mois plus tard, Charlotte mets au monde Michelle en mai 1663 … 
peu de jours après, Charlotte meurt des suites de couches début juin … Charlotte avait 22 ans …
Charlotte est mon ancêtre à la 12ème génération, sosa n° 3311."

Extrait Carte de Cassini

lundi 6 octobre 2014

Photo de famille ... 2 ...

Pour mon deuxième billet du généathème d'octobre ("100 mots pour une vie ou une photo" de la Gazette des Ancêtres), je vais faire "parler" une autre de mes photos de famille :



Qui : mes arrières grand-parents Louis DUPOND (1871+1942) et Eulalie BIRON (1874+1947), et derrière, leur fille Lucie (1900+1985) et son époux Georges CHARRON (1897+1961).


: comme vous pouvez, le voir, il s'agit d'une excursion dans les Pyrénées, dans la vallée de Cauterets-Gavarnie. Long voyage en train depuis la Vendée où vivent les DUPOND.

Quand : j'ai pu dater cette photo, car Lucie envois une carte postale à sa soeur Florina (1903+1984), qui mentionne son séjour dans la vallée pyrénéenne ainsi qu'un pèlerinage dans la ville proche de Lourdes. Ce séjour date donc du 13 au 17 septembre 1927. 

Sur cette photo, Louis a 56 ans, sa femme Eulalie vient d'avoir 53 ans il y a quelques jours. Lucie, quant à elle a 27 ans et son époux, Georges, va fêter ses 30 ans dans quelques jours ...

Cette photo est la celle de Louis en ma possession ...

vendredi 3 octobre 2014

Photo de famille

Pour le Généathème d'octobre ("100 mots pour une vie ou une photo" de la Gazette des Ancêtres), j'ai envie de faire "parler" plusieurs de mes photos de famille, aujourd'hui celle-ci :



Qui : sur cette photo, MARTIN Alexandrine (1885+1974) épouse POUVREAU, mon arrière grand mère, pose avec ses cinq premiers enfants : Olive (1903+1972) l’aînée, Marie (1905+1995), Félix (1907+1922), Edith (1914+1995) et Louise (1916+1963) âgée de quelques semaines sur ses genoux, ma grand mère maternelle. 

Quand : sans doute le dimanche 11 juin 1916, jour du baptême de Louise. Cette dernière, enregistrée à l'Etat-Civil sous les prénoms de Louise Juliette, fut baptisée par le père FOUCAUD, curé intérimaire de la paroisse, sous les prénoms Louise Germaine Juliette, son frère aîné, Félix est son parrain, BOUTIER Germaine (1908+1982), sa cousine germaine, est sa marraine.

: à Saint-Sigismond en Vendée, commune de la famille POUVREAU depuis septembre 1903.

Autre élément de cette photo, POUVREAU François, le père de famille n'est pas présent, et pour cause, nous sommes en pleine guerre. François est lors de cet événement mobilisé au 137ème Régiment d'Infanterie de Fontenay le Comte, et il participe à la bataille de Verdun dans le secteur de Douaumont. 
Il a engendré sa fille Louise lors d'une permission en août 1915 ...

mercredi 24 septembre 2014

Modeste biographe

Depuis quelques mois, je mets tout en oeuvre pour écrire la biographie des 25 Morts pour la France de la guerre 1914-1918 de ma commune d'enfance : Varaize en Charente-Maritime. 
(voir mes billets : Morts pour la France de Varaize 1 et 2)

Voilà mon "parcours" de modeste biographe depuis :

Avant d'écrire, il faut rechercher, collecter, analyser, recouper ... phase longue mais des plus importante ...



Ensuite vient la phase d'écriture et là, on s'aperçoit qu'il manque des informations donc on se remet à la recherche de tel ou tel document pour compléter, donc retour en arrière ! ...

Une fois les biographies écrites, il faut les relire et les faire lire pour éviter les coquilles éventuelles ...

Après cette phase, il faut les rendre "vivantes" en les illustrant, donc de nouveau période de recherches pour trouver les bonnes images correspondantes à ce que l'on attend de cette illustration ...



Les illustrations trouvées, vient la phase de mise en page, plus compliquée pour le document papier que pour la publication virtuelle ...

Au bout de toutes ces phases, après plusieurs mois, on est content du résultat, et vient enfin la dernière phase : la publication et la diffusion ...

Cette dernière phase interviendra, dans le cas présent, pour la version papier le 11 novembre prochain avec la remise des biographies au Maire de la commune de Varaize. 
Et la diffusion via mon site, avec un Mort pour la France par jour, dès le 12 novembre ...